S’il y a quelqu’un qui doit surveiller ces arrières ces temps ci, c’est bien Farba Ngom. Selon des sources nichées au palais, le président Macky Sall est très en colère contre son griot attitré. En effet l’activisme débordant et le trafic d’influence de Farba Ngom qui ne cesse de s’immiscer dans des dossiers sensibles ont fini par soulever l’ire du chef de l’État qui l’a même rabroué et chassé du palais de la République assure notre source. Qui ajoute que l’immixtion de Farba dans certains marchés à milliards de l’État a fini par faire dire à des esprits taquins que Farba Ngom est en réalité le véritable ministre des Finances et Amadou Ba n’est que son employé.

D’aucuns soutiennent qu’il est même impliqué dans le dossier de la Sar et qu’il avait fait des pieds et des mains pour torpiller la cession des 34% à Khadim Ba au profit d’un de ses protégés Baba Diao, pour ne pas le nommer. D’ailleurs renseigne notre informateur du palais, Farba Ngom serait celui qui a orchestré tout le lynchage médiatique dont a été victime Khadim Ba ces temps derniers.

Il nous revient que des pertes qui s’élèvent à des milliards de nos francs ont été décelées concernant des appels d’offres dont le montant avoisine les 20 milliards. Sans compter que la Sar s’est portée garante pour la caution que certains importateurs devaient s’acquitter et qui se chiffre à d’ 19 milliards a encore laissé notre interlocuteur.

D’ailleurs un document exhaustif et explosif a été déposé sur la table du chef de l’État, document qui met à nu les pratiques mafieuses qui ont cours à la Sara renseigne encore notre source qui promet de nous filer des infos plus croustillantes sur cette affaire.

 

(Visited 13 times, 1 visits today)