Le geste de Nabil Fekir pour célébrer le cinquième but lyonnais, dimanche soir à Saint-Etienne, était loin d’être une première. Si les précédents Messi et Ronaldo, récents, restent dans toutes les mémoires, les pionniers du genre se sont illustrés il y a bien longtemps déjà en Ligue 1.

Nabil Fekir a mis le feu au Chaudron stéphanois, dimanche soir, en célébrant son deuxième but personnel – le cinquième de l’OL dans un derby à sens unique – d’un geste jugé provocateur par le public de Geoffroy-Guichard. Avant lui pourtant, d’autres grands noms du football mondial ont osé s’affirmer de la sorte – sans forcément chambrer. Et sans conséquence aucune…

Il y a quelques semaines de cela, l’Intériste Mauro Icardi a brandi lui aussi son maillot en direction du public milanais pour fêter son triplé victorieux dans le bouillant derby lombard.

Une attitude remise au goût du jour par un certain Lionel Messi, en mars dernier, après le but décisif du Barça contre le Real Madrid, à Bernabeu, dans un Clasico finalement vain pour les Catalans dans la course au titre.

(Visited 10 times, 1 visits today)